LIBERTY's Buecher

Mein Einkaufskorb: 0

Recognize a Meissen porcelain - Saxe of the 18th century

LIB7824
LIB7824
Klicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum VergrößernKlicken zum Vergrößern
  • Preis :   15.00 €
  • Shipping cost : 8.90 € to

Innerhalb von 24 Stunden gesendet

  • Unsere Bewertung: 3 / 5
  • Ihre Bewertung: 3 / 5
  • Technische Bewertung: 3 / 5

Buchinformationen

Autor :Antoinette Faÿ-Hallé
Herausgeber :RMN (2008)
Bindung :Softcover (64 full color pages) 6 inches x 7 inches
Sprache :French
ISBN :978-2-7118-5430-1
EAN :9782711854301

Beschreibung

Recognize a Meissen porcelain - Saxe of the 18th century, by Antoinette Faÿ-Hallé, Ed. RMN, 6 inches x 7 inches ( 15 cm x 18.5 cm ), softcover book with 64 full color pages

This is a softcover book with 64 pages that contains color pictures and the marks and signatures found on the pieces.
It will help you recognize an antic German porcelain piece of Meissen Saxe of the 18th century with Johann Friedrich Böttger, Johann Gregorius Höroldt and Johann Joachim Kändler.

The French texts are written by Antoinette Faÿ-Hallé.

Description française

Comment reconnaître une porcelaine de Saxe du XVIIIe

Détails du livre

Auteur :Antoinette Faÿ-Hallé
Éditeur :RMN (2008)
Reliure :Broché (64 pages couleurs) 15 cm x 18.5 cm ( 6 inches x 7 inches )
Langue(s) :Français
ISBN :978-2-7118-5430-1
EAN :9782711854301

Description

Comment reconnaître une porcelaine de Saxe du XVIIIe, de Antoinette Faÿ-Hallé, Ed. RMN, 15 cm x 18.5 cm, broché avec 64 pages couleurs

Ce livre de 64 pages couleurs qui contient de nombreuses illustrations couleurs ainsi que les marques et signatures utilisées, est un guide pour mieux reconnaître une porcelaine de Meissen - Saxe du XVIIIe siècle.
Trois hommes de génie ont fait la gloire de la manufacture de Meissen : le premier, alchimiste de formation, Johann Friedrich Böttger, découvrit "l'arcane", la recette.
Après sa mort en 1720, l'émailleur Johann Gregorius Höroldt créa la palette nécessaire aux délicates peintures de chinoiserie.
Quant au sculpteur Johann Joachim Kändler, il fut le plus grand esprit baroque qui inventa les formes de ce matériau nouveau.
Pour protéger le secret de sa fabrication, la manufacture fut hébergée à Meissen dans le château d'Albrechsburg, véritable forteresse où le secret fut longtemps conservé.

Les textes en Français sont de Antoinette Faÿ-Hallé.


Seitenanfang